Paroles d'assistants

 

Comme chaque année, le lycée accueille des assistants étrangers dont l'influence est toujours positive sur les cours de langues.

Depuis septembre, nous recevons 2 assistants. Voici quelques confidences de Llubitza et Jeremy. 

 

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

 

Je m'appelle Llubitza Valeria Foronda Sejas, j'ai 25 ans et je viens du cœur de l'Amérique du Sud, la Bolivie.

J'aime énormément voyager, manger, prendre des photos, lire, découvrir d'autres cultures et aussi aider les autres. C'est pourquoi je fais partie d'une organisation internationale qui œuvre au bénéfice de la société. En plus, actuellement j'ai un diplôme en linguistique appliquée à l'enseignement des langues et j'ai la joie d'être assistante de langue espagnole en France cette année.

 

Je m'appelle Jeremy David-Paul Hartman, et je viens de Denver, dans le Colorado. Je suis titulaire d'une licence en affaires internationales et en espagnol des affaires de l'Université du Colorado à Boulder. Le fait d’avoir appris trois langues étrangères différentes dans ma vie (l’espagnol, le portugais et le français) me donne une compréhension unique de ce qu'il faut pour apprendre des langues étrangères. Je partage toujours mon expérience personnelle de l'apprentissage des langues avec mes élèves pour les aider à atteindre leurs objectifs d'apprentissage de l'anglais. En outre, je donne des cours interactifs liés aux sujets que les élèves étudient déjà en classe et j'enseigne l'anglais à travers les thématiques concernant les problèmes et opportunités du monde réel. Je pense que ce type d'enseignement de l'anglais contribue à maintenir l'intérêt des élèves et les incite à parler naturellement de leurs opinions en anglais tout en développant leur compréhension orale et leurs compétences en communication orale. J'adore enseigner l'anglais.

 

 

Qu'est-ce qui vous a poussé à vouloir être assistants ?
Llubitza: Mon intérêt pour devenir assistante linguistique a commencé lorsque j'étais en quatrième année d'université. À 23 ans, j'avais l'impression de connaître le français et mon désir était d'améliorer mes connaissances de la langue française, de connaître la magie qu'est la France et de rencontrer d'autres personnes. Cependant, au cours de la quatrième année de ma formation universitaire, j'ai eu l'occasion de connaître le monde de l'éducation, et j'ai donc eu un objectif plus grand, qui consistait à enseigner et à transmettre la culture de mon pays à l'autre bout du monde.

 

Jeremy : En étudiant l'espagnol, j'ai appris que vivre dans des pays hispanophones est la meilleure façon de parler couramment l'espagnol. Après avoir étudié l'espagnol pendant 12 ans, j'ai passé plus de deux ans à travailler dans des pays hispanophones, notamment en Espagne, au Panama et en Uruguay. Ces expériences d'immersion ont été cruciales pour que je parvienne à parler couramment l'espagnol. Ensuite, j'ai utilisé une approche similaire pour apprendre le portugais en passant du temps au Portugal et au Brésil, et maintenant j'utilise à nouveau cette approche pour améliorer mes compétences linguistiques en français. De plus, je voulais profiter de l'occasion pour voyager et travailler vers mon objectif personnel de visiter tous les pays du monde et de bloguer sur mes voyages sur mon site

 

 

Cela fait maintenant quelques mois que vous êtes installés, comment se passe le travail ?

Llubitza: 

Super bien ! Ici, j'ai eu l'occasion de travailler avec des personnes qui m'ont guidée et beaucoup aidée dans ce processus en tant qu'assistante de langue espagnole.

En ce qui concerne mes cours, j'ai toujours essayé de faire des activités intéressantes pour les élèves afin qu'ils soient de plus en plus intéressés par l'apprentissage de l'espagnol. Il est vrai qu'il est parfois difficile pour certains élèves de s'exprimer en espagnol, cependant, j'espère pouvoir les aider et les motiver à continuer à apprendre.

 

Jeremy : Enseigner avec le programme TAPIF pour l'année scolaire 2021/22 à Clermont-Ferrand en lycée et en collège a été une expérience exceptionnelle pour moi. Au cours des deux derniers semestres, j'ai travaillé avec dix professeurs d'anglais différents et enseigné à des élèves âgés de 13 à 25 ans. Cette expérience m'a offert de formidables opportunités d'apprentissage, et j'ai acquis une grande confiance dans ma capacité à avoir un impact significatif sur le développement linguistique de mes élèves. Travailler en tant qu'assistant vous donne une occasion unique d'apprendre des enseignants que vous aidez et de voir une grande variété d'élèves à différents niveaux d'âge et capacités. D'après mon expérience, les étudiants se comportent très bien et s'intéressent à leurs assistants et améliorent leurs capacités linguistiques.

 

 

 

Quel est votre regard sur la France et sur la ville de Clermont-Ferrand plus particulièrement ?

Llubitza : La France est un pays extraordinaire et ne m'a donné que de la joie.

Pendant des années, j'ai lu ou regardé des vidéos sur son histoire, sa nourriture, sa culture et sa vie quotidienne, mais la vivre est définitivement autre chose. Je suis sûre que j'ai grandi, j'ai appris énormément de choses et ma vision de la vie et du monde a changé.

En ce qui concerne à Clermont-Ferrand, je pense que c'est une très belle ville, calme et avec beaucoup de choses à faire. De plus, les gens ont été très gentils avec moi et je leur en suis reconnaissante.

Enfin, je veux dire que la France est un endroit plein d'opportunités et je suis très heureuse de pouvoir vivre cette expérience dans le pays que j'ai tant désiré.

 

Jeremy : En outre, j'ai toujours été fasciné par la culture française. Mon expérience avec le TAPIF a été si incroyable en France que je pense que ce serait une expérience fantastique de faire une autre année de TAPIF dans une autre région de France. J'ai vraiment apprécié la culture, la nourriture et les expériences que j'ai vécues à Clermont-Ferrand. Je suis très reconnaissant pour tout ce que les professeurs de Sidoine Apollinaire et Gérard Philipe ont fait pour m'aider à m'intégrer à la culture et à améliorer mes capacités d'enseignement. Les logements à l'école sont parfaits et j'ai toujours tout le soutien dont j'ai besoin pour tout problème qui survient.

 


Quels conseils donneriez-vous aux futurs assistants ?

Llubitza: Aux futurs assistants , je pourrais dire ce qui suit :

-  Devenez créatif lorsque vous élaborez vos plans de cours et transmettez la richesse culturelle de votre pays.

- N'hésitez pas à demander. Les gens ici sont très gentils et vous aideront.

- Ayez confiance en vous-même.

- Profitez de chaque jour de cette expérience ! Parce que grâce à ce programme, vous pouvez vivre les moments les plus enthousiasmants de votre vie. Alors, vivez, mangez, découvrez et apprenez !

Jeremy : Pour les futurs assistants, je vous encourage à profiter de vos opportunités de voyager en France et de profiter au maximum de votre temps libre.  Dites oui lorsque vous êtes invités à faire des choses avec les locaux et trouvez un sport que vous aimez faire.  Clermont-Ferrand est entouré par la nature et vous pouvez profiter des possibilités de randonnée, de ski, de vélo et d'escalade.  Je vous recommanderais également de suivre des cours en français et de faire des échanges linguistiques avec certains locaux.  Essayez d'éviter de parler anglais en dehors des cours et entourez-vous de personnes qui vous parlent en français.  Et surtout, bon voyage en France !

 

 

Version imprimable | Plan du site Recommander ce site
© Lycée Sidoine Apollinaire

Site créé avec IONOS MyWebsite.